18. mai, 2019

Éditorial 11 mai 2019: VAINCRE L'INERTIE EN SANTÉ

Bien des gens savent ce que signifie la loi ou le principe de l’inertie. En gros, le principe de l’inertie souligne que si aucune force n’est appliqué à un corps quelconque, celui-ci ne bougera pas.

La suite de ce principe est que plus un objet à déplacer est lourd, plus grande sera la force nécessaire pour le déplacer. Cela tombe sous le sens que déplacer un réfrigérateur demande beaucoup plus de force que de bouger une tasse de café.

Pourquoi ce préambule ?

En réalité, nous avons un système de santé des plus lourds. Avec ses :

  • 975 cadres, professionnels et fonctionnaires au Ministère et 1 702, à la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ); (Total : 2 677 )
  • 268 127 cadres ou salariés dans les agences et les autres autorités régionales de santé et de services sociaux ainsi que dans les établissements publics ou privés conventionnés :
    • 191 295 personnes affectées aux programmes-services, ce qui inclut notamment 112 973 infirmières, infirmières auxiliaires ou préposés aux bénéficiaires et 58 341 techniciens ou professionnels de la santé et des services sociaux;
    • 76 832 personnes affectées aux programmes-soutien ou membres du personnel d’encadrement.

De plus, en 2013-2014, 30 318 professionnels ont reçu une rémunération de la RAMQ, dont 8 710 médecins omnipraticiens, 9 779 médecins spécialistes et 3 544 médecins résidents.

Cela représente 6,9% de la population active du Québec. Et ces chiffres proviennent du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec.

Réf. : http://www.msss.gouv.qc.ca/reseau/systeme-de-sante-et-de-services-sociaux-en-bref/le-ministere-et-ses-partenaires/

Depuis 2013-2014, les dépenses de programmes pour la santé et les services sociaux ont été relevées de 5,9 milliards de dollars, pour atteindre 38,5 milliards de dollars en 2018-2019.

http://www.budget.finances.gouv.qc.ca/budget/2018-2019/fr/documents/Sante_1819.pdf

MSSSQ : un mastodonte

Le ministère de la santé et des services sociaux du Québec est vraiment un poids lourd, très lourd et sa force d’inertie approche donc ce qu’on pourrait qualifier de phénoménal. Aucun ministre fut-il le plus entêté et le plus audacieux possible (nous en avons connu mais nous nous abstiendrons ici de donner des noms), et aucune commission d’étude, fut-elle la plus compétente possible (et Dieu sait qu’il y en a eu de nombreuses) ne peuvent sérieusement s’attaquer à cette inertie d’un système autosuffisant qui puise son énergie à même les finances publiques du Québec comme s’il s’agissait d’un puit sans fond.

S’il vous plait, n’attendez plus. Il ne viendra pas ce super-héros qui fera enfin bouger notre titanesque système de santé, ni de commissions d’enquête qui fourniront les recettes miracles pour faire naviguer allègrement le paquebot. Le seul poids lourd capable de faire bouger notre mastodonte, c’est : VOUS TOUS

Je vous invite donc de profiter du Journal le patient du Québec pour faire connaître vos témoignages, vos opinions et vos suggestions. Peut-être qu’à 8 millions, nous serons assez lourd pour vaincre le principe de l’inertie.

Et si jamais le Ministère voulait aider, il pourrait toujours songer à créer un Bureau des usagers...